Détail de la carte d’urgence : Que faire si votre dérivation dysfonctionne ?

1/ Bien identifier les symptômes d’un dysfonctionnement

 Vous ou votre enfant avez un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • des maux de tête
  • des nausées, des vomissements
  • des troubles de la vision, vision double
  • une grande fatigue
  • une envie de dormir (somnolence)
  • un ralentissement intellectuel
  • une fontanelle bombante (bébé)
  • des crises d’épilepsie

 Attention : Certains de ces symptômes peuvent être masqués par la prise de médicaments.

 2/ Contacter le service de neurochirurgie ou le SAMU

 Si vous ressentez plusieurs des symptômes évoqués ci-dessus, appelez immédiatement :

  • l’hôpital référent où vous êtes suivi (et demandez à parler au neurochirurgien de garde 24H/24) ;
  • le SAMU – Centre 15 en cas d’extrême urgence (somnolence ou épilepsie).

 3/ Les informations à transmettre au médecin :

 Lors de l’appel, préciser :

  •  que vous êtes porteur d’une valve de dérivation du liquide céphalorachidien ou d’une ventriculostomie (si vous dites seulement « valve », le service d’urgence pensera qu’il s’agit d’une valve cardiaque),
  • les symptômes identifiés,
  • les coordonnées de l’hôpital et du neurochirurgien référents si vous contactez le SAMU (les services d’urgence prendront contact avec eux),
  • si vous prenez des médicaments.

 4/ Que se passe-t-il ensuite ?

 Lors de votre appel, le médecin décidera de la conduite à tenir :

  • rester à votre domicile et surveiller,
  • aller voir un médecin généraliste,
  • aller dans le service de neurochirurgie pouvant vous recevoir,
  • aller dans le service d’urgence le plus proche,
  • attendre une ambulance ou l’équipe du SAMU – Centre 15.

 Si le service d’urgence décide de vous envoyer vers un hôpital autre que votre hôpital référent, veillez à ce qu’il dispose d’un maximum d’informations à votre sujet :

  • donnez le nom de l’hôpital où vous êtes suivi et le nom du neurochirurgien référent,
  • montrez votre carte de porteur de valve ou la carte d’urgence de Tête en l’air avec les dernières mises à jour,
  •  transmettez les copies des comptes rendus d’hospitalisations et d’opérations et vos imageries référentes sous forme de CD.