L’enfant à l’hôpital

La neurochirurgie pédiatrique

En France, le Professeur Jean François Hirsch créa le premier service de neurochirurgie pédiatrique à l’hôpital Necker-Enfants Malades à Paris en 1971.

Chaque année ce service reçoit environ un quart des enfants vivant en France et souffrant d’une affection neurochirurgicale : 1 500 malades par an en moyenne.

Présentation du service :

L’activité couvre toute la neurochirurgie pédiatrique du système nerveux cérébral et de la moelle épinière, en particulier :

  • Les tumeurs cérébrales et médullaires,
  • Les malformations (spina bifida et autres dysraphismes, chiari…),
  • L’epilepsie, les troubles de la circulation du liquide cérébro-spinal (hydrocéphalie),
  • La traumatologie,
  • Les malformations vasculaires,
  • Les craniosténoses,
  • Les mouvements anormaux et la spasticité.

Le service est équipé de systèmes de chirurgie guidée par neuronavigation, de stéréotaxie, de matériel d’endoscopie, de l’aspiration ultrasonique et de laser.

Coordonnées :

 

149 rue de Sèvres. 75743 Paris Cedex 15.

Tel : +33 (0)1 44 49 42 49

 

Il existe également des services de neurochirurgie pédiatrique ou des secteurs de neurochirurgie pédiatrique dans des services de neurochirurgie adulte dans plusieurs autres villes :

  • Bordeaux
    C H U de Bordeaux
  • Lille
    Hôpital Roger Salengro
  • Lyon
    Hôpital Pierre Wertheimer
  • Marseille
    Hôpital pour enfants de la Timone
  • Paris
    Fondation ophtalmologique Rotshchild
  • Tours
    Hôpital Clocheville

Dans d’autres hôpitaux, des services de neurochirurgie adulte reçoivent et opèrent des enfants, un des neurochirurgiens du service s’intéressant plus particulièrement à la spécialité pédiatrique.

L’existence de services ou de secteurs de neurochirurgie pédiatrique se justifie pour plusieurs raisons :

  • Un cerveau d’enfant n’est pas un cerveau d’adulte. Il contient plus d’eau et moins de graisses.
  • Les pathologies pédiatriques sont spécifiques. Par exemple, les tumeurs des enfants sont le plus souvent situées sur la fosse postérieure du cerveau ce qui n’est pas le cas chez l’adulte. L’évolution des pathologies est également souvent différente.
  • Enfin, dans un service ou un secteur pédiatrique, il est plus facile d’offrir à l’enfant l’environnement dont il a besoin : long temps de présence des parents, salle de classe, et salle de jeux.

Rubriques

  • Test médicaux
  • Personnel et leur fonction
  • L’école