Le suivi scolaire

Ce suivi au long cours est différent suivant la pathologie de l’enfant

Les enfants ayant subi une intervention afin de traiter une hydrocéphalie reviennent régulièrement en consultation avec un scanner ou une IRM. Leur évolution (motricité, langage, adaptation scolaire) est systématiquement surveillée. Lors de ces consultations, parents et enfants peuvent parler plus précisément des éventuelles difficultés rencontrées dans certains apprentissages, difficultés dépendant de la cause de l’hydrocéphalie (méningite, hémorragie cérébrale, tumeur) et non de la dérivation qui a résolu le problème de l’hydrocéphalie.

L’évolution des enfants opérés d’une cranio-sténose simple ne pose généralement pas de problèmes scolaires spécifiques.

Voici les coordonnées de l’Association « Epi’Têtes »   :

Adresse : 47 rue Principale EGRISELLES – 89290 VENOY
Contact : association.epi.tetes@gmail.com

Les enfants porteurs d’une cranio-sténose syndromique (syndrome de Crouzon, Maladie d’Apert..) sont opérés plusieurs fois et leur évolution psychologique et scolaire est également surveillée tout au long de leur suivi neurochirurgical. Il est important de mettre en place les dispositifs d’aide et d’intégration scolaire dont ils peuvent avoir besoin.

Voici les coordonnées de l’association « Les P’tits Courageux » (Mr OGIER) :

Adresse : 1 Quai Saint Jean 67000 STRASBOURG
Contact : lesptitscourageux@voila.fr
Forum : http://crouzon.creerforums.org/

Les enfants opérés d’une tumeur cérébrale bénigne sont suivis systématiquement pendant 5 ans avec une IRM et une consultation chaque année. Ces enfants bénéficient également de bilans neuro-psychologiques programmés en fonction du déroulement de leur scolarité.

Des études conduites sur le devenir à long terme de ces enfants ont mis en évidence la nécessité de prévoir à la fin de leur adolescence une consultation avec un neurochirurgien afin qu’il puisse poser les questions qui parfois ont été tues lors de leur maladie. Ils ont le droit de connaître clairement leur histoire médicale.

Les enfants opérés et soignés pour une tumeur cérébrale maligne sont suivis très régulièrement pendant et après leur traitement. Ils bénéficient de bilans neuro-psychologiques et scolaires réguliers.

Deux structures particulières regroupant les équipes du service de Neurochirurgie pédiatrique de Necker Enfants Malades, du service d’oncologie pédiatrique de l’Institut Gustave Roussy et du centre de Rééducation de l’Hôpital de saint Maurice existent depuis 1995.