La scolarité aménagée

Il existe trois dispositifs principaux d’aide et d’aménagements scolaires :

  • Le PAI est davantage utilisé pour un enfant présentant des troubles de la santé.
  • Le PPRE concerne tout enfant rencontrant des difficultés scolaires.
  • Le PPS est élaboré pour un enfant souffrant d’un handicap reconnu par la MDPH

Un enfant opéré en neurochirurgie pourra bénéficier de plusieurs de ces dispositifs d’aide en fonction des difficultés rencontrées dans les apprentissages et des éventuelles séquelles cognitives et/ou motrices rencontrées.
Mais parfois aussi, un enfant opéré en neurochirurgie poursuivra sa scolarité facilement et sans aide aucune.

Projet d’accueil individualisé : PAI

Le PAI est mis en place lorsque la scolarité d’un élève, notamment en raison d’un trouble de santé invalidant, nécessite un aménagement. Hormis les aménagements prévus dans le cadre du PAI, la scolarité de l’élève se déroule dans les conditions ordinaires.

Ces aménagements sont engagés à la demande de la famille et du chef d’établissement. Le médecin scolaire rencontre l’élève et/ou sa famille afin de cerner les difficultés de l’élève. À partir des informations recueillies auprès de la famille et du médecin, il déterminera les aménagements susceptibles d’être mis en place.

Ce document organise, dans le respect des compétences de chacun et compte tenu des besoins spécifiques de l’élève, les modalités particulières de prise en charge, globalement en tenant compte des éléments médicaux qui nécessitent une attention et des gestes précis et fixe éventuellement les conditions de cette prise en charge.

Le projet peut prévoir une assistance pédagogique à domicile dans certains cas particuliers. Les partenaires sont : la famille, le médecin traitant ou le spécialiste qui suit l’enfant, le chef d’établissement, le médecin de l’éducation nationale, l’infirmier(e) scolaire, éventuellement l’auxiliaire de vie scolaire.

 

Le Programme Personnalisé de Réussite Educative: PPRE

Le PPRE est un document, préalablement discuté avec les parents de l’élève qui précise les formes d’aides mises en œuvre pendant le temps scolaire ainsi que, le cas échéant, celles qui sont proposées à la famille en dehors du temps scolaire. Il définit un projet individualisé qui devra permettre d’évaluer régulièrement la progression de l’élève. » Le PPRE est constitué d’actions qui ciblent des connaissances et des compétences précises. Sa durée est fonction de la difficulté rencontrée par l’élève, ainsi que de ses progrès.

Les aides sont mises en œuvre par une équipe pédagogique dont le premier acteur est le maître de la classe. Les enseignants spécialisés du RASED* de la circonscription, sont également appelés à apporter leur concours à la mise en œuvre des PPRE.

Le directeur d’école, « garant de la pertinence du dispositif », prend en charge, avec l’enseignant de la classe, les relations avec la famille.

RASED : Réseaux d’Aide Spécialisée aux Elèves en Difficulté. Les enseignants spécialisés et les psychologues de l’Education nationale des RASED dispensent des aides spécialisées aux élèves d’écoles maternelles et élémentaires en grande difficulté. Ces aides sont pédagogiques ou rééducatives.

 

Le projet Personnalisé de Scolarisation : PPS

En fonction des résultats de l’évaluation, il est proposé à chaque enfant handicapé un parcours de formation qui fait l’objet d’un projet personnalisé de scolarisation assorti des ajustements nécessaires en favorisant, chaque fois que possible, la formation en milieu scolaire ordinaire.

Le projet personnalisé de scolarisation constitue un élément du plan de compensation prévu dans le code de l’action sociale et des familles. Il propose des modalités de déroulement de la scolarité coordonnées, avec les mesures permettant l’accompagnement de celle-ci figurant dans le plan de compensation.

Le projet personnalisé de scolarisation de l’élève est élaboré à l’issue d’une évaluation de ses compétences et de ses besoins par l’équipe pluridisciplinaire d’évaluation de la MDPH à partir des propositions de la famille, et des équipes pédagogique, éducative et thérapeutique ; il aboutit à des mesures effectivement mises en œuvre.

Des adaptations pédagogiques et des aides spécialisées sont mises en œuvre pour les élèves présentant un handicap ou un trouble de la santé invalidant. Suivant la nature ou la spécificité des besoins, diverses interventions peuvent être prévues dans le PPS : celles des maîtres des classes fréquentées par l’élève, celles des maîtres spécialisés, éventuellement au sein de dispositifs adaptés, ou celles de spécialistes extérieurs à l’école.

Quelques conseils pour faire vivre un PPS au quotidien

 

Le Plan d’Accueil Personnalisé : PAP (depuis septembre 2015)

Le Plan d’Accueil personnalisé concerne les enfants ayant besoin d’aménagement de scolarité. Il s’adresse aux élèves qui ont des troubles d’apprentissages légers qui ne nécessitent pas de prise en charge financière, humaine et matérielle, relevant de la MDPH.

Ex : placement de l’élève dans la classe, photocopies ou agrandissements, double jeu de livres etc…..

Le PAP remplace les PAI troubles des apprentissages qui avaient été mis en place dans certains départements.

Le PAI désormais ne concernera que les enfants malades.